Si vous avez un tant soi peu suivi l’actualité sportive du week-end vous avez probablement entendu parler de la lourde défaite d’Arsenal face à Manchester United, de la disqualification d’Usain Bolt en finale du 100m, de la victoire en F1 de S. Vettel au Grand Prix de Belgique, mais ce que vous n’avez en aucun cas pu manquer c’est le titre de champion du Monde remporté à Paris par le judoka français Teddy Riner. Pas n’importe quel titre ! Son cinquième titre mondial (catégorie +100 kg) à seulement 22 ans. Du jamais vu dans l’histoire du judo.
Nous ne reviendrons pas ici sur ce fabuleux exploit, mais nous nous attarderons plutôt sur un autre aspect de la carrière de Teddy Riner : sa présence sur Internet et la gestion de sa notoriété. Vous vous en doutez, un athlète de ce niveau, avec une telle notoriété doit être extrêmement prudent quant à la gestion de son image en ligne et de sa communauté de fans.

Teddy Riner 2.0

Facebook

Une recherche rapide « Teddy Riner » sur Facebook nous conduit tout droit sur une page de résultats où l’on retrouve des pages fan, des groupes et des profils.
On peut rapidement déduire que la première page semble être la bonne (officielle) : 56 158 fans (au 29/08/2011). Un record absolu pour un judoka.

Sur cette page Facebook Teddy s’exprime de manière simple, amicale et soignée. Il y décrit ses activités, son ressenti, y publie des photos, des liens et des vidéos. Bref il y dévoile un peu de son intimité tout en restant professionnel et en diffusant des contenus que ses fans apprécient (c’est du moins ce qu’on en déduit au nombre de likes et de commentaires).

Grâce à son mobile Teddy a d’ailleurs garder le contact avec ses fans durant toute la durée des championnats du Monde via sa page Facebook. Une quasi-exclusivité donc puisque le judoka ne s’est pas (ou peu) exprimé à la télévision. Le quintuple champion du monde est donc très proche de ses fans, même dans les moments intenses, et on s’aperçoit en lisant les centaines de commentaires sur la page que les fans apprécient et en redemandent. Du community management comme on l’aime même si certains fans reprochent le manque de concours, de réponses aux discussions et commentaires.

Et Twitter ?

Les twittos eux, n’auront pas eu le plaisir de suivre l’épopée parisienne du quintuple champion du monde, qui ne possède pas de compte Twitter officiel. Bien dommage donc,  car Teddy passe à côté d’une formidable opportunité pour agrandir son fan club et partager son quotidien avec un public plus large. A lui donc d’apprivoiser l’oiseau bleu, avec l’aide de son agence de communication ou de marketing sportif.

Développer sa notoriété et sa communauté

On reprochera également (avec prudence ;) ) à Teddy le fait de ne pas avoir de site officiel. Ce manque est très préjudiciable (voire dangereux) compte tenu du fait qu’il ne maîtrise ni la plateforme (Facebook) ni les CGU (conditions générales d’utilisation) sur lesquelles reposent sa communication et sa communauté. Qu’adviendrait-il de tout cela si jamais la page venait à être piratée, bannie ou supprimée ? Ce serait perdu.

La création d’un site officiel représenterait un excellent moyen de développer sa visibilité et celle de ses sponsors. Il pourrait également servir de point d’ancrage (hub) à sa communauté et de plateforme multimédias grâce à la publication de combats, d’interviews, de reportages,… Les possibilités sont quasi-illimitées et  les risques nuls car l’environnement est maîtrisé technologiquement et législativement.

On pourrait également songer à une application dédiée qui permettrait au fan de suivre l’actualité du champion très simplement et de façon mobile (comme c’est le cas par exemple de James Haskell). Cette application regroupe l’ensemble des publications du rugbyman : vidéos, photos, tweets, statuts, … Elle permet donc de le suivre au quotidien, très simplement depuis son mobile ou sa tablette.

Au travail Teddy !

Avec plus de 50 000 fans sur Facebook Teddy Riner décroche un nouveau titre : celui du judoka le plus suivi sur Facebook. Pourtant le jeune champion a encore une marge de progression énorme, seulement il lui faudra travailler plus en profondeur sa stratégie de communication digitale notamment grâce à la promotion de sa page fan Facebook mais aussi à la multiplication des points de contact avec les internautes : blog, site officiel, applications, sites partenaires (sponsors, équipementiers,…). À seulement 22 ans Teddy est déjà une icône et un champion proche de ses fans. Ca c’est le principal ! Et vous que pensez-vous de la communication de Teddy Riner ? Sur quelles plateformes aimeriez-vous le retrouver ? Quels contenus souhaiteriez-vous trouver ?