On se pose souvent des questions sur les différences entre sports de combat et arts martiaux. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont tous deux en commun de permettre à ceux qui les pratiquent  de muscler leur corps, de garder une bonne condition physique et d’agir positivement sur l’esprit.

Pratiquer un sport de combat

Le terme sport de combat rassemble un grand nombre de disciplines sportives qui peuvent être pratiquées pour de nombreuses raisons. Pour apprendre à se défendre, on peut pratiquer  le judo ou le karaté qui sont des sports connus de tous mais on peut aussi se lancer dans l’apprentissage d’une des formes de boxe, le jiu-jitsu, le taekwondo ou le MMA ( Mixed Martial Arts) le krav-Maga… Les sports de combat sont adaptés à ceux qui recherchent une discipline sportive qui permet de se défendre, de gagner en confiance en soi, de garder la forme et de se muscler. Le judo et le karaté se pratiquent à l’intérieur, dans une salle appelé « dojo ». Le karaté s’appuie sur des techniques de percussion pour apprendre à se défendre. L’escrime fait aussi partie des sports de combat et consiste à toucher l’adversaire avec un fleuret.

Comment définir le terme art martial

Entre dans la catégorie art martial toute discipline ou école qui a pour objectif d’initier à des techniques de combat comme le judo ou le karaté caractérisé par l’absence d’armes. En effet, les combattants s’affrontent à mains nues ce qui permet de qualifier d’art, ces techniques de combat, martial étant un terme relatif au combat et à la guerre. Ces disciplines incluent une dimension spirituelle car celui qui pratique l’une de ces disciplines doit autant maitriser le corps que l’esprit et les pensées. Il en est de même pour l’escrime, un autre sport de combat dont les techniques de jeux sont comparables à celles du jeu d’échecs.

Comment choisir un sport de combat ?

Les néophytes qui n’y connaissent pas grand-chose sur les sports de combat commencent souvent par la pratique du judo, de l’aïkido, du karaté, du Kung Fu ou d’une forme de boxe (boxe française ou anglaise par exemple). Dans les  grandes villes de l’hexagone, on trouve facilement un club où l’on peut pratiquer la discipline martiale de son choix. Ceux qui souhaitent pratiquer l’escrime, débutent souvent par un stage pour s’initier aux rudiments de ce sport pour apprendre à manier un sabre, une épée, un fleure.